Vous êtes heureux, vous venez d’acquérir votre premier chiot, un très beau chiot. Il a pourtant des problèmes, il pleure la nuit. Il fait ses dents en détruisant ce qu’il attrape dans la maison. Il fait pipi régulièrement sur la moquette bien que vous lui mettiez la tête dedans en le grondant. Lorsqu’il mange, il montre les dents si on approche, alors on ne le dérange pas.

Voilà la situation que beaucoup de maîtres rencontrent, il sont alors désarmés devant ce petit être si mignon qui est en train de façonner son mode de vie, selon l’éducation qu’il reçoit. Vous devez comprendre que sans apprentissage correct et sans socialisation, il y aura de graves problèmes de communication et de comportement.

 

 

tetchiot Notre club qui c'est donné pour mission, en dehors des activités sportives, l’intégration du chien dans la famille a créé une section « l’école du chiot ». Grâce à des stages encadrés par des vétérinaires comportementalistes et des spécialistes de l’évolution et du comportement du chiot,nos éducateurs se sont spécialisés dans cette approche. Ce travail de formation des moniteurs est permanent et garanti l’efficacité de notre club.

Si les deux premiers mois de vie du chiot incombent aux éleveurs, le club prend le relais dès le deuxième mois afin de favoriser le développement harmonieux du chiot et permettre aux maîtres de recevoir des conseils adaptés.

L’école du chiot a pour but d’éveiller le chiot de lui apprendre à supporter les stress qu’il subira dans son existence, de répondre correctement à quelques ordres simples en s’amusant avec son maître.

Une méthode éthologique qui est loin de la théorie mécaniste de l’animal-machine qui considèrent, comme PAVLOV, que le comportement n’est qu’une suite de réflexes conditionnés.  La relation doit avant tout reposer sur une obéissance volontaire du chien vis à vis de son maitre.

Dans cette méthode, on respecte l’animal, on établit une complicité avec lui, on fait preuve d’empathie pour essayer de le comprendre.

On est surpris de voir que des chiots de 2 mois peuvent si vite acquérir une éducation de base, comme le rappel, la marche au pied, les positions assis, couché, debout, le rapport d’objet, etc… Avec une exécution rapide, joyeuse et précise.

À l’école du chiot on ne néglige pas les autres aspects du développement comportemental.

 

En conclusion :

  • Le chiot doit faire certaines acquisitions avant l’âge de 6 mois.
  • La conception « classique » avec des chiots mêlés à un groupe de chiens adultes pour les séances de travail n’est pas adaptée à leurs capacités physiques et à leurs besoins de jeu.
  • Un chiot qui a la chance de fréquenter l’école du chiot, a toutes les chances d’intégrer la vie de ses maîtres et celle de notre société dans les meilleures conditions.